Last update : 17/12/2018

Tunisian Republic
Ministry of Vocational Training and Employment

Les Conventions


Les conventions bilatérales en matière d’emploi à l’étranger

Les conventions bilatérales en matière de migration permettent, d’une part de préserver les intérêts des tunisiens qui désirent travailler à l’étranger et d’autre part de lutter contre la migration illégale.
Ces conventions offrent aux tunisiens la possibilité de bénéficier de conditions avantageuses, notamment la non application du principe de l’opposabilité à la situation du marché d’emploi aux pays de destination (une entreprise établie en France peut recruter un tunisien sans qu’elle soit obligée de prouver l’inexistence de qualification française dans la spécialité demandée).


Les conventions signées par la Tunisie sont les suivantes :

1- La convention tuniso-française relative à la gestion concertée de la migration et au développement solidaire

La Tunisie et la France ont signé le 28 avril 2008 un accord sur la gestion concertée des migrations et le développement solidaire.


Cet accord, poursuit quatre grands objectifs :

  • Faciliter la circulation des personnes entre la France et la Tunisie, notamment en délivrant plus largement les visas "de circulation" qui permettent d’accéder librement au territoire français pendant leur durée de validité  pour une période de un à cinq ans.
  • Faciliter l’accès au marché français du travail pour les Tunisiens possédant des compétences ou exerçant des métiers dans lesquels la demande française n’est pas satisfaite. Ces facilités devraient permettre chaque année l’introduction en France de plus de 9000 professionnels tunisiens, selon différentes modalités :
  • Carte "compétences et talents" (1500 par an);
  • Titulaires d’un contrat de travail dont la qualification professionnelle correspond à une liste de 77 métiers pour lesquels le marché français de l’emploi est totalement ouvert aux ressortissants tunisiens (3500 par an);   
  • Jeunes professionnels entrant dans le cadre de l’accord du 4 décembre 2003 (1500 par an) ;
  • Travailleurs saisonniers (2500 par an).


2- L’accord tuniso-suisse en matière d’échange des jeunes professionnels

L'accord tuniso-suisse relatif à l'échange des jeunes professionnels a été signé en Juin 2012.

Cet accord permet aux demandeurs d'emploi tunisiens ,âgés entre 18 et 35 ans, titulaires des diplômes de la formation professionnelle ou de l'enseignement supérieur, de travailler en Suisse pour une durée d'une année (renouvelable de 6 mois).

Les jeunes tunisiens auront, par le biais cet accord, l'opportunité pour améliorer leur employabilité et acquérir une expérience à l'échelle international.

L’accord tuniso-suisse en matière d’échange des jeunes professionnels


3- La convention tuniso-qatarie en matière d’emploi des tunisiens au Qatar.

À l'occasion de la réunion de la haute Commission commune tuniso-qatarien qui s'est tenue le 15 et le 16 décembre 2010 à Tunis, les deux parties ont conclu un protocole additionnel à l'accord tuniso-qatarien signé le 20-11-1981 concernant l'emploi des travailleurs tunisiens, qui vise à mettre en œuvre la dite convention par une meilleure exploitation des offres d’emploi à Qatar par des compétences tunisienne.


Cette convention permettra de promouvoir le placement des tunisiens au Qatar en leur donnant la priorité par rapport aux autres nationalités.

search

Un diplôme de formation professionnelle garantit-il un emploi ?

Oui
Non
La garantie dépend du niveau du diplôme et de la spécialité


facebook

video

Economie Sociale et Solidaire