Mise à jour : 18/03/2019

République Tunisienne
Ministère de la Formation Professionnelle et de l'Emploi

Mesures urgentes du Ministère


Le Programme urgent du Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi

Encouragement de la création de projets :

Un plan national a été entamé, afin d’accroître le rythme de création des projets, dont 13 mille sont envisagés pendant l’année 2015 :
• Instituer de nouvelles formules de financement, afin d’encourager la création d’entreprises de la part des diplômés du supérieur,
• Ecourter, jusqu’à 20 jours les délais d’étude des dossiers de demande de prêts auprès de la Banque Tunisienne de Solidarité,
• Mener des actions de sensibilisation sur l’initiative privée,
• Développer des mécanismes d’accompagnement des promoteurs depuis l’idée du projet jusqu’à sa concrétisation. Cet accompagnement constitue une sorte d’appui pour la pérennité de l’entreprise,
• Un programme pilote de création d’entreprises solidaires, surtout, dans les régions de l’intérieur et dans les secteurs à haute valeur ajoutée, avec un taux de financement à zéro intérêt, à hauteur de 90 % du montant d’investissement.

Soutien des entreprises en difficulté:

• Un programme d’appui aux entreprises, ayant bénéficié des crédits de la Banque Tunisienne de Solidarité, rencontrant des difficultés, et ce en leur accordant des prêts montant jusqu’à 5000 dinars à titre de fonds de roulement,
• 2 mille entreprises en difficulté sont programmées pour l’année 2015.

Création d’un Portail Electronique National relatif aux concours : 

Ce projet vise à unifier les sources d’informations relatives aux concours de recrutement dans le secteur public et à renforcer la transparence de ces concours.
1- La mise en œuvre d’un programme pilote visant à impulser les initiatives régionales et locales en matière d’emploi en fournissant les financements nécessaires pour favoriser des potentialités d’emploi au profit des chômeurs, conformément aux spécificités de chaque région.
Des opérations ont été lancées dans les gouvernorats de Tataouine, Gafsa, le Kef, et de l’Ariana. D’ici la fin de l’année 2015, ces opérations seront généralisées à toutes les régions du pays.

Encourager l’inscription dans les centres, publics et privés, de formation professionnelle :

• Généralisation de la bourse mensuelle de 60 dinars à 50 nouvelles spécialités de façon à porter le nombre des spécialités bénéficiant de cette bourse à 250 sur un total de 400 filières professionnelles.
• Une nouvelle formule de financement des sessions de formation privée « Chèque Formation » au projet des régions de l’intérieur, à des frais de couverture exclusivement spécifiques allant jusqu’à 1.350 D par personne contre 750 D pour chacun dans le reste des régions.

recherche

Un diplôme de formation professionnelle garantit-il un emploi ?

Oui
Non
La garantie dépend du niveau du diplôme et de la spécialité


facebook

vidéos

Economie Sociale et Solidaire